Coups de coeur - Mai 2011

Princess Jellyfish

PrincessJellyfish

Informations sur le titre :

Titre original : 海月姫 - Kurage Hime
Mangaka : HIGASHIMURA Akiko
Editeur original : Kôdansha
Prépublié dans : Kiss
Année : 2009
Nombre de volumes : 11 (en cours)
Genre : Josei - Comédie, Romance

Titre français : Princess Jellyfish
Editeur français : Delcourt
Nombre de volumes : 9 (en cours)
Prix public : 6.99 €

Résumé :

Tsukimi Kurashita possède une véritable passion pour les méduses depuis sa plus tendre enfance. Lorsqu'elle visite un aquarium, elle promet à sa mère de devenir un jour une princesse. Malheureusement, elle ne peut pas tenir cette promesse faite à sa défunte mère, et est aujourd'hui une fujoshi (otaku au féminin) membre d'une communauté appelée Amars rejetant toutes formes de choses classes. Mais le jour où elle doit sauver Kurara, la petite méduse, la jeune otaku va faire une drôle d'expérience...

[Résumé tiré du site Dailymanga.org]

Avis :

Kuragehime m'a plu d'emblée. Cependant, à l'origine, je la considérais plutôt comme une série anecdotique, du genre que j'aime mais sans plus. C'est donc clairement sur la durée que cette série s'est avérée excellente. J'ai pris de plus en plus de plaisir à la lire et aujourd'hui, j'attends la sortie de chaque nouveau chapitre avec impatience.
L'auteur a su trouver le ton juste, faisant preuve d'un humour et d'une légèreté assumée, mais là où elle a fait très fort, c'est qu'à la différence de séries comme Usotsuki Lily (par ailleurs très bien), elle réussit à émouvoir le lecteur tout en le distrayant. On ne peut ainsi qu'être touché par le personnage de Tsukimi, jeune fille complexée et mal dans sa peau, qui prend lentement de l'assurance au fil de l'histoire, apprenant ainsi à s'accepter et à s'ouvrir aux autres. Je mentionnerai aussi Kuranosuke, un des personnages les plus intéressants de la série à mon avis, et pas à cause de son physique avantageux. De plus, tous les personnages, même les plus secondaires, dont la personnalité n'est qu'esquissée, ont une certaine profondeur et observer leur évolution est un délice.
Le seul point faible, c'est qu'on peut avoir l'impression que la série progresse trop lentement. Ce n'est pas réellement le cas. Simplement, l'histoire est racontée de manière tellement fluide que l'attente entre les chapitres est très frustrante pour le lecteur.
Kuragehime est donc à mon avis une série très drôle et très subtile à côté de laquelle il serait dommage de passer. J'espère vivement qu'elle sera licenciée !

La série a été licenciée peu après la publication de cet article sur le site de LD.

Lovely Love Lie

LovelyLoveLie

Informations sur le titre :

Titre original : カノジョは嘘を愛しすぎてる - Kanojo wa Uso wo Aishisugiteru
Mangaka : AOKI Kotomi
Editeur original : Shôgakukan
Prépublié dans : Cheese!
Année : 2009
Nombre de volumes : 11 (en cours)
Genre : Shôjo - Romance, Drame

Titre français : Lovely Love Lie
Editeur français : Soleil
Nombre de volumes : 10 (en cours)
Prix public : 6.99 €

Résumé :

Musicienne et fan du groupe Crude Play, Riko fait la connaissance involontaire d’Aki, le compositeur de son groupe préféré. Ce dernier vit de plus en plus mal sa position confidentielle au sein du groupe et sa vie sentimentale tumultueuse et secrète avec la chanteuse Mari.
Un concours de circonstance et un coup de foudre vont leurs permettre d’entrer dans un univers auquel ni l’un ni l’autre ne s’était préparé. Entre une lycéenne passionnée et un jeune homme meurtri, la rencontre offrira-t-elle la guérison ou une blessure fatale ?

[Résumé de l'éditeur.]

Avis :

La première chose qui saute aux yeux quand on ouvre Lovely Love Lie, c'est le style des dessins, assez particulier. Cependant, comme ils sont bien maîtrisés, expressifs et originaux, je n'ai eu aucun mal à m'y faire.
Sinon, l'histoire n'est pas vraiment réaliste; on enchaîne des situations qu'on ne pourrait trouver que dans des mangas. Cependant, l'auteur évite de sombrer dans les clichés ou plutôt les accommode à sa sauce et les rend intéressants.
Ses personnages, attachants, constituent sa grande réussite. Les différents aspects de leur personnalité se révèlent peu à peu, ce qui leur apporte de la profondeur et les rend plus humains. Le lecteur compatit avec eux et rentre ainsi facilement dans l'histoire. D'ailleurs, à ce propos, mêler les points de vue de différents personnages au fil des chapitres était une excellente idée. De plus, les dialogues sont bons et rendent la lecture très agréable.
Je demeure malgré tout méfiante en ce qui concerne la suite de Lovely Love Lie car je n'ai pas aimé les deux précédentes séries de l'auteur, ou du moins le thème qu'elles abordaient car je n'ai justement même pas pris la peine de les lire. Et de toute manière, à ce stade, il est naturellement difficile de dire quelle direction prendra la série, et de savoir si elle demeurera aussi intéressante tout du long. Mais à mon avis, ces deux premiers tomes constituent un très bon début et valent le détour.

Edit : Comme la série à l'air bien partie pour être plutôt longue et que réflexion faite, elle ne me semble pas si intéressante que ça non plus, j'ai décidé de ne pas la continuer. Je maintiens qu'elle est distrayante, mais à mes yeux, elle ne mérite pas l'investissement. Personnellement, je n'achète que les séries que je suis susceptible de relire plusieurs fois, et ce n'est pas le cas de celle-ci.

Countdown 7 days

Countdown7Days

Informations sur le titre :

Titre original : カウントダウン7days - Countdown 7 Days
Mangaka : KARAKARA Kemuri
Editeur original : Mag Garden
Prépublié dans : Comic Avarus et Comic Blade Avarus
Année : 2009
Nombre de volumes : 4 (terminé)
Genre : Shôjo - Action, Comédie, Surnaturel

Titre : Countdown 7 Days
Scantrad US : Licencié par DMP
Scantrad FR : Zero Fantasy Scans (inactive)

Résumé :

Mitamura le solitaire a beau être professeur à l'école de Sheol, le séjour des morts, il a encore beaucoup à apprendre en termes de compassion et de solidarité. C'est d'ailleurs pour ça que Tsuru, sa meilleure élève, décide de lui donner une leçon et se fait la belle au cours d'un voyage de classe dans le monde des vivants. Flanqué d'un acolyte décédé de fraîche date, Mitamura se lance donc à sa recherche. Mais ils n'ont que 7 jours pour la retrouver. Le compte-à-rebours est lancé.

Avis :

Gros, gros, méga coup de coeur pour cette série ! J'en recommande donc chaudement la lecture. J'avoue que c'est d'abord pour les graphismes que j'ai craqué mais le reste est largement à la hauteur. J'aime beaucoup l'humour dont fait preuve Karakara Kemuri.

Coups de coeur rédigés par Caro

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir